Parc national de Port-Cros
"Découvrir la nature, ça permet de l’aimer et quand on aime, on a envie de protéger !"

C’est un enfant des garrigues qui a vu le jour dans les quartiers nord de Marseille, « Ce qui m’a donné, dit-il, une ouverture multiculturelle ». Mais à 6 ans, Philippe Chabot et ses parents, fonctionnaires des PTT, s’installent en haut d’une colline qui surplombe Marseille.

J’ai passé mon enfance à gambader là-haut, à construire des cabanes, à parler avec les papis, les anciens pégouliers qui ramassaient la résine et connaissaient les oiseaux. Tout petit, j’ai eu cette compréhension de la relation entre la nature et l’humain.

Jeune, Philippe fait du sport, beaucoup de sport : cyclisme, VTT, randonnées pédestres… « Je crois que c’était un défouloir pour évacuer la perte de mon père quand j’avais 10 ans ». On lui a dit “Soit courageux” alors il fonce : passe un BTS action commerciale, puis intègre une école supérieure de commerce.

Mais j’étais toujours à fond dans le sport. Et à 15/16 ans, je parcourais les Calanques comme un explorateur, zone par zone, avec ma carte. Ensuite, j’ai acheté des bouquins sur les mythes et légendes des Calanques. C’était mon graal, une quête mystique de tout ce qu’il y avait à découvrir : les trésors enfouis, les secrets… Puis cette passion a évolué vers la vie sauvage, la faune, la flore… On a un paradis aux portes de nos villes, à Marseille comme à Hyères avec les îles ! Porquerolles, j’y allais tout gamin et on avait l’impression d’aller aux Bahamas.

En 1995, Philippe entre chez Orange avec pour mission de lancer le mobile en grande distribution. « Je me suis retrouvé dans une tour à Lyon avec 20 départements et 10 000 points de vente à gérer. Au bout de cinq ans, ma vie est devenue un cauchemar. J’allais avoir 30 ans, je me voyais avec mon costume, ma cravate, ma voiture, mon eczéma... J’avais tout et j’étais infiniment triste ». Avec des amis percussionnistes, il part au Bénin à la recherche de plusieurs tribus pour recueillir la trace de leur culture rythmique. Et c’est le choc : « Ils n’avaient rien et souriaient à la vie. On croit faire un voyage et c’est le voyage qui nous fait. En rentrant j’ai compris que les choix qui m’avaient conduits-là n’étaient pas les miens ».

Philippe reprendra sa liberté en 2005, et après une formation en sophrologie, passe le diplôme d’accompagnateur en moyenne montagne. En 2007, il créé son entreprise : Horizon randonnée et propose des parcours à thème dans tous les grands sites naturels de Provence avec l’idée de « faire découvrir les spécificités de chaque lieu et d’ouvrir les regards. Découvrir, ça permet d’aimer et quand on aime, on a envie de protéger ».

Avec sept autres accompagnateurs, il crée ensuite Provence Évasion, afin de pouvoir commercialiser des séjours. La marque Esprit parc national distingue son nouveau séjour qui propose sur 5 jours une découverte itinérante, en randonnée et kayak, de la presqu’île de Giens aux Trois caps* en passant par Porquerolles. 

L’idée c’est d’utiliser des activités de pleine nature pour s’imprégner de la biodiversité des lieux et de travailler avec des professionnels engagés dans une démarche écoresponsable (hôtellerie-restauration). Je suis très heureux grâce à la marque de devenir un ambassadeur du Parc national de Port-Cros et de rencontrer des partenaires qui ont la même philosophie et le sens de l’humain que moi.

* Caps Lardier, Taillat et Camarat.
Image
Philippe Chabot © DR Parc national de Port-Cros
Légende
Philippe Chabot
Crédits
© DR Parc national de Port-Cros

Pour me retrouver

Nom personne référente
Chabot
Prénom personne référente
Philippe
Adresse

76 Boulevard Piot
Les Andelys bâtiment C2
13008 Marseille
France

Téléphone personne référente
06 81 56 47 71