Parc national de Port-Cros
“Le domaine de la Navicelle, c’est un environnement, un terroir très prononcé, et ce sont ces éléments que nous essayons de marier avec une politique écologique.“

En surplomb du village du Pradet, le domaine de la Navicelle et ses vingt-et-un hectares de vignes sont conduits dans le respect des écosystèmes, de la faune et de la flore. Le vignoble qui s’inspire des principes fondamentaux de la biodynamie est certifié en Agriculture Biologique depuis 2014 et en Haute Valeur Environnementale depuis 2019. Romain Magnanou, directeur d’exploitation du domaine, nous raconte son métier et son parcours.

"Je gère l’activité du domaine dans sa globalité, mais plus spécifiquement la partie production, c’est-à-dire le suivi viticole. Le végétatif, la tenue des vignes et leur comportement, le comportement efficace du sol aussi, ce qui est très important pour nous. Je m’occupe du suivi des vins, des vinifications, des assemblages… Je travaille aussi en binôme avec notre responsable commerciale, Alice Euvrard. On peut dire que mon temps est composé à peu près à 70% d’activités techniques, et à 30% d’activité commerciale en binôme avec ma collègue Alice."

"En comptant mes années d’études, je suis dans le vin depuis 2000. Je suis originaire de Bordeaux, j’y ai fait toutes mes études dans le vin, en BTS viticulture-œnologie à Blanquefort dans le Médoc. J’ai ensuite intégré une école supérieure de commerce avec une spécialité « vin » pour valider l’activité commerciale au niveau de la filière. Peu de temps après, j’ai commencé à travailler pour un négociant à Bordeaux, la maison Ginestet. J’ai aussi fait mes armes à Bordeaux, au château Latour Martillac, qui est un grand crû classé en Pessac-Léognan.

C’est à Tourves (dans le Var) que j’ai pris un peu plus mon envol du point de vue technique : j’ai eu là-bas l’opportunité de m’occuper du château Lafoux en tant que responsable technique en coteaux varois. J’y suis resté 2 ans et demi, jusqu’à ce qu’une autre opportunité arrive : j’ai eu la chance d’être responsable d’exploitation du château des Anglades à Hyères pendant un peu plus de 10 ans. Et depuis un an et demi environ, je succède à Jannick Utard en tant que directeur d’exploitation du domaine de la Navicelle.”

“Nous sommes en culture biologique : cela conditionne notre approche viticole, nos vinifications. Nous avons la particularité d’accentuer notre raisonnement, notre réflexion vers des principes de biodynamie, notamment à travers tout ce qui va impacter le sol. On essaye d’intégrer les aspects de la biodynamie dans notre façon de travailler.

Le premier objectif de la Navicelle, c’est vraiment de diminuer son impact écologique. La viticulture s’intègre parfaitement dans le système écologique, et on découvre qu’il y a énormément de points communs entre un Parc national et l’activité de viticulture.

L’environnement de la Navicelle est à découvrir parce qu’on est vraiment dans un cadre exceptionnel. C’est un lieu encore méconnu, un peu écarté dans le massif de la Colle Noire. Le domaine y est parfaitement intégré, il y puise ses racines, son terroir. Cette notion de terroir est très importante pour nous, elle se traduit directement par la qualité des vins. Le domaine de la Navicelle, c’est un environnement, un terroir très prononcé, et ce sont ces éléments que nous essayons de marier avec une politique écologique importante.”

Image
Romain Magnanou © Domaine de la Navicelle
Légende
Romain Magnanou
Crédits
© Domaine de la Navicelle
Image
Domaine de la Navicelle © Muriel Gasquy – Parc national de Port-Cros
Légende
Domaine de la Navicelle
Crédits
© Muriel Gasquy – Parc national de Port-Cros
Image
© Domaine de la Navicelle
Légende
Domaine de la Navicelle
Crédits
© Domaine de la Navicelle
Image
Romain Magnanou © Domaine de la Navicelle
Légende
Romain Magnanou
Crédits
© Domaine de la Navicelle

Pour me retrouver

Domaine de la Navicelle

Nom personne référente
KOBER
Prénom personne référente
Luisa
Adresse

1617 Chemin de la Cibonne
83220 Le Pradet
France