Randonnées pédestres

Oiseaux de montagne

Adresse du bénéficiaire

L'Allezabre
05310 La Roche-de-Rame
France

Christian Aubert
Parc national des Ecrins
Oiseaux de montagne
5 jours
Facile

Invitation à découvrir les oiseaux alpins du Parc national des Ecrins et plus particulièrement dans sa partie nord-est en vallées de la Guisane, de la haute Romanche et de la Vallouise. Parcours journaliers avec de nouveaux milieux naturels : alpages, forêts, falaises, anciens espaces agricoles des adrets …

Jour 1 : l’Alpe du Villar d’Arène

Accueil par l’accompagnateur, la veille du séjour, à l’hébergement vers 18h30.

Après un court transfert au col du Lautaret, nous pénetrerons une « combe à neige » couverte d’une magnifique aulnaie. C’est un milieu très particulier froid et humide ; dans les hautes herbacées, la mégaphorbiaie, se cachent entre autres, la Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), la Fauvette babillarde (Sylvia curruca), la Fauvette des jardins (Sylvia borin), la Rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris) et le Sizerin flammé (Carduelis flammea).
C’est aussi un secteur souvent survolé par le Vautour fauve (Gyps fulvus). Nous rejoindrons l’Alpe de Villar-d’Arêne par le sentier des crevasses, sentier pittoresque face aux glaciers de la Meije pour rejoindre notre refuge (sentier aérien mais sécurisé.).
Nuit au refuge.

Dénivelés : +150 m./-150 m.

Jour 2 : l’Alpe du Villar - Le Casset

Pour accéder aux lacs d’Arsine, il nous faudra traverser l’alpage à la pelouse rase et aux orthoptères nombreux. Ce sera alors la découverte des Traquets motteux (Oenanthe oenanthe), Rouge-queues noir (Phoenicurus ochrunos), Pipit spioncelle (Anthus spinoletta), Chocards à bec jaune (Pyrrhocorax graculus), Craves à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax). Enfin, l’Accenteur alpin (Prunella collaris) et le Lagopède alpin (Lagopus muta) sont les hôtes des hautes altitudes où petit à petit la pelouse cède la place aux rochers. Le Parc National mène actuellement des études bioacoustiques sur le lagopède.
L’après-midi, nous rejoindrons le hameau du Casset par une magnifique descente via le vallon du Petit Tabuc. Ce sentier s’appuie sur des pentes sud, chaudes et bien ensoleillées. Aux escarpements rocheux se mêlent les ligneux bas et quelques arbres épars. C’est là que niche le Monticole de roche (Monticola saxatilis). Dans le bois plus dense, la Grive draine (Turdus viscivorus) et musicienne (Turdus philomelos) ainsi que diverses mésanges (Paridés) font entendre leur chant mélodieux, les pics (Picidés) leur tambourinage et le Cassenoix moucheté (Nucifraga caryocatactes) son cri rauque.
Transfert en Vallouise au Gîte de la Blanche.
En soirée, présentation de protocoles de suivis scientifiques (diaporama et échanges).

Dénivelés : +450 m./- 990 m.

Jour 3 : en Vallouise

Les forêts des Alpes du sud sont des forêts singulières où le Mélèze d’Europe est roi. Ici, il se mélange aux Sapin pectiné, Pin sylvestre, Pin cembro, Pin à crochet, Alisier blanc et Sorbier des oiseaux. C’est une forêt diversifiée et riche.
Le matin, nous arpenterons le Grand bois sur la commune des Vigneaux qui abrite des oiseaux forestiers comme les Grimpereaux des bois (Certhia familaris), Becs-croisés des Sapins (Loxia curvirostra) et divers pics et mésanges.
L’après-midi, nous rejoindrons les sommets dégagés, où les ascensions thermiques des heures les plus chaudes sont propices aux déplacements des grands rapaces.
Le sommet des Têtes est souvent survolé par les Aigles royaux (Aquila chrysaetos) et les Circaètes Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus). Puis en rejoignant notre point de départ, nous aurons peut-être la chance d’observer le Faucon pèlerin (Falco peregrinus).
Une petite randonnée crépusculaire à la recherche de l’Engoulevent d’Europe (Caprimulgus europaeus) cloturera notre journée ; c’est dans les chaudes pinèdes clairsemées qu’il émet son chant inimitable.

Dénivelés : version longue : +950 m. / -950 m. ; version courte : 650 m./-650m.

Jour 4 : le gouffre de Gourfouran et confluence Byaisse et Durance

Les falaises sont des milieux très accueillants pour moult oiseaux qui trouvent là de nombreux sites de nidification à l’abri d’une prédation terrestre. Le gouffre de Gourfouran, gouffre de plus de 200 m. de profondeur, abrite toute une ribambelle d’oiseaux rupicoles : Hirondelles des rochers (Ptyonoprogne rupestris), hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum), Martinets à ventre blanc (Apus melba) et noir (Apus apus), Choucas des Tours (Corvus modedula), Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax), Grands corbeaux (Corvus corax), Tichodrôme échelette (Tichodroma muraria).
Sur un sentier aux ambiances provençales, nous surveillerons les Pouillots véloces (Phylloscopus collybita) et de Bonelli (Phylloscopus bonelli), le Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos).
L’après-midi, nous irons flâner le long du de la Durance où les Chevaliers guignettes (Actitis hypoleucos) animent les berges, mais aussi le petit Gravelot (Charadrius dubius), les Bergeronnettes grises (Motacilla alba), printanières (Motacilla flava) et de ruisseaux (Motacilla cinerea), le Cincle plongeur (Cinclus cinclus), les Hérons cendrés (Ardea cinerea), quelques grands Cormorans (Phalacrocorax carbo). La Durance, dans sa haute vallée, est orientée nord-sud et permet la remontée d’influences méditerranéennes. Son vaste lit laisse de-ci de-là des gravières émergées, des dunes sableuses et procure de nouveau milieux de vie.
Dénivelés : +300 m./- 300 m.

Jour 5 : autour de Freissinières

Pour terminer cette riche semaine, petit transfert sur la commune de Freissinières. Sur les hauteurs de la commune, à l’adret, d’anciens espaces agricoles sont aujourd’hui regagnés par une végétation originelle riche et variée. C’est un patchwork de milieux de pelouses sèches, d’anciennes prairies de fauche, de broussaille, de pré-bois. Une multitude d’espaces où cohabitent de nombreux passereaux thermophiles, divers Bruants (Emberiza sp.), Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) et la Perdrix bartavelle (Alectoris graeca).
Dénivelés : +610 m./- 610 m.

Séparation à la gare SNCF de l’Argentière-La-Bessée en fin de journée.

NB : Le programme est donné à titre indicatif. Le guide reste seul juge du programme qu’il peut modifier à tout instant, pour des raisons de sécurité ou en fonction des conditions météorologiques, ou bien par rapport au niveau physique et technique des randonneurs. Les indications pour les temps de montée et d’étapes sont données à titre indicatif.

Hébergement : Refuges et gîtes d'étape

 

Tarifs

TARIFS 2021:

Groupe de 4 ou 5 participants : 565 € / personne

Groupe de 6, 7 ou 8 participants : 485 € / personne

Contact

Roc Ecrins
Jullien
Frédéric

L'Allezabre
05310 La Roche-de-Rame
France

Je vous propose aussi