L'agriculture, et particulièrement l'élevage pastoral, joue un rôle fondamental dans l'entretien des paysages et des milieux naturels des parcs nationaux. La marque Esprit parc national promeut les exploitations d'élevage qui présentent un lien fort avec leur territoire en valorisant les ressources naturelles.

Le règlement sur la viande de bovins, ovins, caprins et équins peut se résumer en quelques points forts :

  • L'élevage est basé principalement sur des prairies, des parcours et des estives et les animaux sont nourris essentiellement à partir des ressources fourragères de l'exploitation, située dans le parc national ou à proximité.
  • Les animaux naissent et sont élevés sur l'exploitation.
  • La flore des prairies est diversifiée et les murs, haies, arbres, ... situés en bordure des parcelles entretenus et en bon état.
  • Aucun désherbage chimique n'est réalisé sur les surfaces pâturées ou destinées à l'alimentation du troupeau.
  • L'exploitation participe à une démarche de valorisation de sa production : démarche de qualité, vente directe, ...

Viandes d'agneau, de veau ou de bœuf, vendues en caissettes ou sous-vide, à la ferme, livrées à domicile et même dans toute la France, c'est désormais possible dans les parcs nationaux des Cévennes, des Ecrins et des Pyrénées.

Retrouvez tous les produits viande Esprit parc national ici

Ferme des Sonnailles © Bertrand Bodin / Parc national des Ecrins
Ferme des Sonnailles © Bertrand Bodin / Parc national des EcrinsFerme des Sonnailles © Bertrand Bodin / Parc national des Ecrins
Ferme des Sonnailles © Bertrand Bodin / Parc national des Ecrins
© Domaine de Lacan / Parc national des Cévennes
© Domaine de Lacan / Parc national des Cévennes© Domaine de Lacan / Parc national des Cévennes
© Domaine de Lacan / Parc national des Cévennes
Ferme Auberge les Clarines © Marion Digier / Parc national des Ecrins
Ferme Auberge les Clarines © Marion Digier / Parc national des EcrinsFerme Auberge les Clarines © Marion Digier / Parc national des Ecrins
Ferme Auberge les Clarines © Marion Digier / Parc national des Ecrins